L’essence de ce site

Il y a plusieurs années que je souhaite lancer ce site, plusieurs années que je veux faire tout un tas de choses en même temps, et que je remets au lendemain en me blâmant inutilement, (ou pas) car chaque chose arrive à point donné, et chaque pensée, chaque pas, chaque petite graine a son importance dans le cheminement de notre vie.

D’abord une idée émerge, puis elle grandit, on sait qu’elle doit devenir, mais on ne sait pas… comment, ni quand… puis on se dit, que l’on perd notre temps à y réfléchir… Alors que non ! On ne va pas accoucher d’un bébé de 6 mois alors que tout se passe très bien et qu’il peut très bien arriver à terme… on le laisse émerger dans son cocon, on le dorlote, tout en s’occupant d’autres taches toutes aussi importantes, jusqu’à ce que…

Nous vivons dans une société dans laquelle tout doit aller très vite, quitte à négliger.

Négliger, commence par se négliger soi, ne plus être à l’écoute de soi, ne pas prendre le temps de se poser et de se dire : « Qu’est ce que je ressens là tout de suite maintenant ? Qu’est ce que mon corps me dit ? ». Nous ne sommes plus nous même, nous ne nous « re »connaissons plus réellement, nous nous transformons en automate et alors nous en oublions notre essence. En passant notre temps à nous comparer, avec nos collègues, nos amis, les autres parents, les autres instagramers, les autres blogueurs, LES AUTRES, nous oublions qui nous sommes et nous passons à côté de notre réelle place dans ce monde, celle dans laquelle nous nous sentons bien, peu importe le jugement d’autrui, qui n’est en réalité que son propre problème, son propre miroir (Clin d’œil à Don Miguel Ruiz (Quatre accords toltèques – La maitrise de l’amour)).

Puis on néglige l’autre.

Nous devons apprendre à nous aimer et à accepter qui nous sommes profondément, puis reproduire ce procédé avec l’autre qui forme une partie de nous, une partie de ce tout que nous représentons ensemble. Peut-être allez vous l’aimer, puis ressentir de la colère envers lui, pour finalement vous apercevoir que tous ces sentiments étaient bénéfiques car ils vous ont fait réaliser certaines choses, des choses qui vous manquent ou qui vous font peur, peut-être un nœud ancien qui n’a pas été dénoué, des choses dont vous avez (ou plus) besoin, peut-être que cet amour et cette colère sera bénéfique à l’autre également.

Nous devons écouter nos ressentis, les communiquer s’il le faut mais ne jamais remettre la faute de ses émotions sur l’autre.

Rien ne sert de se blâmer également pour les émotions, parfois perverses, d’autrui, ce sont ses émotions et nous n’en sommes pas fautifs.

Cela ne nous empêche pas, encore une fois, d’être empathique, de laisser couler sa larme, d’en sécher une, de s’investir dans le bien-être de l’autre, ou de partir méditer si notre cerveau et nos émotions sont trop en bordel… Il peut justement en ressortir de formidables choses.

Je suis justement en plein moment de recentrage, après 15 jours de bien-être absolu, tout semblait flotter et être clair, si clair, je rejaillissais d’amour, de bienveillance, de compréhension, j’avais la sensation de communiquer cette belle énergie naturellement… puis une colère incompréhensible m’est montée, j’ai donc décidé de me recentrer un peu, de méditer, de la comprendre, puis je me suis posée devant cet ordinateur et j’ai décidé de lancer mon site.

En ayant pris le temps d’accepter la colère, d’écouter mon ressenti, d’explorer cette énergie de choisir de l’apaiser et de l’utiliser à bon escient, cette colère aura finalement porté un de ses fruits.

Si je suis persuadée d’une chose, c’est que nous avons tous notre place dans ce monde, mais aussi que chaque acte, chaque parole, chaque pensée a son effet, qu’elle commence par soi, et qu’elle finisse par ce tout que nous représentons ensemble, dans notre lumière, mais aussi, (et il faudra l’accepter pour s’élever), dans notre obscurité. (Clin d’œil à ce bon vieux dark-vador ou bien encore à cet écrivain extraordinaire qu’est Hermann Hesse (Siddhârta – Demian (acceptation de son côté obscure) – Narcisse et Goldmund)).

Je vous partagerai via ce site, mes pensées et conseils sur les sujets qui me sont chers : Le bien-être, l’acceptation de soi, la nouvelle conscience, la culture, le voyage, l’écologie, la famille, l’amour.

Bientôt viendra une liste de partenaires, et interview que j’aurai sélectionné avec soin et amour pour vous.

Et n’oubliez pas de vous foutre la paix ! Référence au dernier livre de Fabrice Midal.

Vivier Angèle